L’histoire de l’entreprise A.KRÜSS Optronic

200 ans – c’est long pour une entreprise à l’histoire passionnante.
L’entreprise familiale A.KRÜSS a accompagné et utilisé le développement frénétique de la technologie, de la science, de l’optique et de la mécanique de précision.

Martina Krüss-Leibrock et Karin Leibrock

La direction de l

Un nombre incroyable d’appareils optiques de haute précision, entre autres, a quitté ses laboratoires de Hambourg. Beaucoup d’entre eux ont assuré des prestations importantes sur tous les continents. Plus personne ne les connaît aujourd’hui. Mais on connaît leurs nombreux successeurs. Revenons au tout début, en 1796, dans le premier atelier d’optique du mécanicien optique Edmund Gabory:
A peine Gabory avait-il terminé sa formation chez l’opticien Ramsden à Londres, où la mécanique de précision était en pleine émergence, qu’il s’installait au port commercial international de Hambourg. Mécanicien optique doué, il y fait carrière. Sa boutique devient florissante. Gabory meurt en 1813. Sa veuve Mary et son fils Edmund Nicolas reprennent l’entreprise. En 1823, la fille de Gabory, Mary Ann, épouse Andres Krüss.

 

Grand Prix, Exposition Universelle de 1900

Avec ce mariage s’unissent les noms Gabory et Krüsse ainsi que le commerce, la tradition et la largeur de vue hanséatiques avec la finesse de la mécanique et de l’optique de précision. A son tour, Andres Krüss, qui dirige l’entreprise Gabory avec son beau-frère Edmund Nicolas, a du succès. Ainsi réagit-il à la demande croissante en instruments nautiques par la vente de cartes marines. Le commerce avec la Suède, la Norvège, le Danemark et outre-mer devient florissant. En 1844, Andres Krüss fonde sa propre entreprise : Das Optische Institut A. Krüss. Andres Krüss meurt en 1848 victime d’une épidémie de choléra. Sa veuve reprend le commerce, qu’elle transmet en 1851 à ses fils Edmund Johann et William Andres.

 

Microscope historique

Microscope historique

En 1859, Edmund Johann Krüss installe une usine supplémentaire de polissage de lentilles. Mis à part les objectifs photographiques sont bientôt produits des microscopes et des kinétoscopes. Il ouvre son propre atelier photographique pour démontrer la qualité de ses objectifs. A l’exposition universelle de Londres en 1862, ses objectifs reçoivent le premier prix. En 1865, Krüss fait breveter sa “laterna magica” qui allait devenir célèbre dans le monde entier.

 

En 1886, l’entreprise de E. Gabory, qui existe toujours, fusionne avec l’Optisches Institut A.Krüss. En 1888, à l’issue de sa formation auprès des ateliers d’optique astronomique de Steinheil à Munich, Hugo, le fils d’Edmund Krüss né en 1853, prend en main les rênes de l’entreprise. S’ensuivent des innovations techniques et des inventions. C’est le début de l’apogée de l’entreprise familiale. Le docteur Hugo Krüss réalise des travaux pionniers en photométrie théorique et pratique. Son manuel de photométrie électrotechnique devient la base de ce domaine. En tant que président de la Société Allemande de Mécanique de Précision et d’Optique (Deutsche Gesellschaft für Feinmechanik und Optik), Hugo Krüss, nommé professeur par le sénat de Hambourg en 1917, intervient auprès du gouvernement du Reich en faveur de nouveaux tarifs douaniers. Ce naturaliste passionné organise les journées de la mécanique et reçoit de nombreuses distinctions honorifiques.

 

Instrument de mesure historique

Instrument de mesure historique

Dès 1904, le docteur Paul Krüss, 24 ans, fils du docteur Hugo Krüss, était entré dans l’entreprise familiale riche de tradition. Celui que l’on appelle le maître artisan à la coiffe de docteur dirige l’entreprise après son entrée en fonction en 1920 pendant la Seconde Guerre Mondiale et la reconstruction. La science le fascine comme la lumière. Comment cette chose mystérieuse agit-elle sur la matière ? Non seulement le docteur Paul Krüss apporte des contributions importantes à l’analyse spectrographique et à la photométrie, mais il invente et produit aussi les appareils nécessaires, entre autres, pour l’enseignement scolaire. Le nom Krüss ne doit plus être écarté de la métrologie optique.

 

L’ingénieur Andres Krüss, né en 1915, s’associe à l’entreprise en 1946 en tant que 6e génération de la famille Krüss. Le dur labeur et le miracle économique allemand offrent à l’entreprise de nouveaux marchés et de nouveaux clients. Le docteur Paul Krüss meurt en 1976 à l’âge de 96 ans. Personne avant lui n’avait dirigé si longtemps le destin de l’entreprise familiale.

Depuis 1980, Martina Krüss-Leibrock, fille d’Andres Krüss, dirige A.KRÜSS Optronic GmbH en tant que 7e génération de la famille Krüss. En 2005, sa fille Karin Leibrock est entrée à la direction de l’entreprise en tant que 8e génération. Depuis la fin de 2013, Thomas Schmauck nous a rejoint en tant que directeur général.

Encore aujourd’hui, l’entreprise est célèbre dans le monde entier pour ses instruments de mesure optique de très grande précision. On ne rencontre que rarement la tradition de la mécanique de précision artisanale associée avec la technologie électronique la plus moderne à un tel niveau de perfection.