Microscopes

Microscopes stéréoscopiques et universels pour le laboratoire

Krüss propose différents microscopes stéréo et universels pour les études et applications biologiques de laboratoire, de l’industrie et l’enseignement. La gamme va du modèle compact low cost pour les besoins généraux, jusqu’aux appareils professionnels extensibles pour des applications exigeantes. Pour la métallurgie et pour l’identification et l’analyse de toutes sortes de métaux, comme l’acier et les alliages, Krüss propose le microscope qu’il faut.

Les accessoires comprennent, entre autres, des caméras vidéo, des caméras numériques, le traitement d’image automatique et des câbles de connexion.

Pour obtenir des informations détaillées sur les prix et la disponibilité des microscopes, contactez le commercial Krüss le plus près de chez vous, qui sera ravi de vous aider.

PDF Vous trouverez les spécifications techniques dans la fiche correspondante à télécharger.

Tous les microscopes Krüss sont garantis 3 ans

Microscopes de KRÜSS en news et blog

Comment se sont développés les objectifs des microscopes?

Pour chaque appareil optique – ex. un simple microscope – la qualité de l’image dépend avant tout de la qualité de l’optique. Les anciens microscopes utilisaient de simples lentilles uniques développées par les pionniers de la verrerie en Europe. Ils donnaient des aperçus dans le monde, jusqu’alors caché, des plus petits détails. à mesure que l’ambition des chercheurs s’accroît, les limites de l’optique simple sont devenues évidentes. Les lentilles fonctionnent par la réfraction et, naturellement, des lumières de longueurs d’onde différentes ont aussi des indices de réfraction différents. Ce phénomène entraîne une aberration chromatique et une déformation de l’image, car les différentes couleurs se focalisent à différentes distances de la lentille. Une image avec une aberration chromatique  présente des bandes arc-en-ciel sur les bords de l’objet, ce qui fait perdre la résolution des détails.

Parmi les grands scientifiques qui ont été gênés par ce problème, il y avait Isaac Newton, qui a même déclaré qu’il était impossible de corriger l’aberration chromatique. Il a, par la suite, été établi qu’un doublet – deux lentilles de différents matériaux optiques – était en mesure de concentrer deux couleurs dans le même plan. Aujourd’hui, on qualifie ce type d’objectifs d’achromatiques, et on les utilise sur la plupart des instruments optiques.

Le développement des lentilles achromatiques a conduit au prisme apochromatique, qui a été conçu pour focaliser simultanément trois longueurs d’onde. Ces longueurs d’onde sont typiquement le rouge, le vert et le bleu, et servent à obtenir une meilleure représentation des couleurs qu’un simple objectif achromatique.

Le développement ultime de la microscopie optique est aujourd’hui la lentille planachromatique, dite aussi lentille superachromatique. Elle combine les corrections chromatiques de quatre longueurs d’onde à la correction de l’aberration sphérique. La quatrième longueur d’onde se situe généralement dans l’infrarouge, afin d’éviter de changer la mise au point de la focalisation avec une composition d’image multispectrale.

Microscope de la série MBL2000
Microscope de la série MBL2000

MSZ5000-T-IL-TL Microscope stéréoscopique
MSZ5000-T-IL-TL Microscope stéréoscopique

Microscope monoculair MML1200
Microscope monoculair MML1200

Accessoires variés, p.ex. caméra PIXEL-FOX 3.1Mpix et logiciel
Accessoires variés, p.ex. caméra PIXEL-FOX 3.1Mpix et logiciel